Les bulbes en bacs

A la maison Add comments

Les décorations estivales sont fatiguées et l’on peut, sans arrières pensées, commencer les travaux d’automne.. Dans bien des cas, les géraniums et les pétunias ont triste mine. Il est très probable que ces plantes d’été ne bulbes en bacpourront plus se refaire une beauté avant les frimas. Vous pouvez, et c’est le bon moment, penser à arracher, nettoyer et surtout replanter vos bacs afin de préparer les floraisons printanières.
Vous ne prenez pas de grands risques en plantant dans les bacs, tout en utilisant la même terre de l’été, des bulbes à fleurs. La plantation de certaines espèces est parfaitement possible, surtout si vous prévoyez des espèces naines. Crocus, perce-neige, jacinthes, tulipes botaniques et même les nouveaux narcisses à petites fleurs vous donneront de grandes satisfactions. Par contre, évitez les tulipes à longues tiges ainsi que les traditionnelles jonquilles. Une banale pluie, alors qu’elles sont en fleurs, transformera la caissette en un champ de bataille peu esthétique.
Passez à l’action.
En Hollande le must consiste à planter, en pots ou en caissettes, diverses bulbes les uns sur les autres. Vous découvrirez au printemps une succession de floraison très diverse. Cette technique est permise car les bulbes n’utilisent la terre que pour s’ancrer et tirer l’eau qui leur est nécessaire.
Disposez, sur 5 cm de terre, une série d’oignons en choisissant les plus gros: tulipes, jacinthes et jonquilles naines par exemple. Posez un bulbe tous les 5 à 7 cm et recouvrez-les de terre; Par-dessus, placez des oignons un peu plus petits comme les tulipes botaniques et muscaris; recouvrez-les et terminez par une série de petits bulbes: perce-neige et crocus par exemple. Complétez de terre en ayant à l’esprit qu’il faut que vous ayez 5 à 7 cm de substrat sur le dernier étage des plantes. Arrosez abondamment et laissez les caissettes à l’extérieur dans un endroit ombragé et frais. Posées sur le balcon à l’ombre, le résultat sera parfait. Dans le courant de l’hiver, un arrosage par mois sera indispensable surtout si la pluie n’atteint pas directement la terre. Les apports d’eau se feront de préférence le matin et seulement si la terre n’est pas gelée. Vous devrez protéger les parois des bacs avec de vieilles couvertures ou de la laine de verre dès que la température descend au-dessous de moins 5 degrés. Vous éviterez que le gel ne fasse sauter les bacs ou n’altère les racines.
Dès début janvier, lorsque l’on est certains que les racines seront bien développées, vous pourrez imaginer avancer la floraison d’un ou deux pots. Pour parvenir à vos fins, rentrez les potées dans un local tempéré et sombre. Après 10 à 15 jours déposez les décorations derrière une fenêtre du salon ou du jardin d’hiver. Prenez garde car à une température de 20 à 22 degrés, les plantes bulbeuses se développent très rapidement et ont, de surplus, tendances à s’allonger exagérément.
Gérez les accidents.
Il peut arriver quelques accidents surtout si les périodes de froids intenses sont très longues et qu’elles interviennent après une série de pluie. La terre gorgée d’eau sera rapidement durcie et dès le redoux les bulbes pourront éventuellement pourrir. Malheureusement, ce ne sera qu’au printemps que vous constaterez l’étendue des dégâts. C’est pour cela qu’il faut protéger les oignons avec une poudre fongique. Il se peut aussi, mais c’est moins grave, que les racines se développent rapidement et abondamment: parfois, si la terre de surface n’est pas assez consistante, se sont les bulbes qui ressortent de terre. Vous devez alors les replanter très soigneusement en évitant de casser les racines ou abîmer les autres bulbes.

Leave a Reply

© 2017 Indoor culture. All Rights Reserved. Comment déplacer ses cultures lors d’un déménagement ? - Un potager dans ma cuisine - Que faire en cas de fuite ? - Un coin de verdure dans mon patio : comment entretenir son gazon ? - Pensez au patio lors de la construction de votre maison -
13
Entries RSS Comments RSS Connexion