Les boutures

A la maison Add comments

En mars, vos plantes d’appartement se portent mieux et elles se remettent à croître. Vous devez, comme chaque année, couper, tailler et guider toutes vos protégées. Savez-vous que les mois qui viennent, et ceci jusqu’en juin,boutures sont les meilleurs pour effectuer des boutures. Ne jetez jamais une tête de végétal sans essayer de lui faire prendre racines. Il y a cependant diverses règles à respecter: Vous devez savoir que, en règle générale, les plantes dicotylédones peuvent se bouturer facilement et que seulement quelques monocotylédones de la famille des aracées (philodendron) et des cyperacées (Cyperus) peuvent émettre des racines. L’état des tissus entre pour une bonne part dans la réussite de la bouture; si les rameaux sont trop tendres, les tissus pourrissent et d’un autre côté, s’ils sont trop ligneux (durs) les racines n’arrivent pas à se développer. Si vous devez rabattre une plante qui n’est pas en pleine pousse, il est fort probable que la bouture meure avant d’avoir pu émettre des racines. C’est ce qui se passe en général lorsque l’on veut prélever des boutures sur des géraniums ou des fuchsia sortant d’hivernage, ou que la plante verte s’est arrêtée dans sa croissance. Dans ce cas, il vaut mieux attendre que la végétation reparte avant de bouturer (les Ficus sont sensibles à ce phénomène). Les soins post-opératoires sont très importants: il faut que la jeune pousse soit bien à la lumière mais sans pouvoir être atteinte par les rayons du soleil, qu’elle soit à l’abri des courants d’air et placée bien au chaud. Que l’humidité joue un rôle primordial dans les chances de réussite. S’il fait trop sec, la plantule sèche comme du foin alors que si l’humidité est trop forte et surtout trop froide, la plante pourrit. Diverses manières sont possibles pour faire prendre racines à un fragment de végétal.

1- Vous pouvez empoter les boutures dans un petit pot rempli d’un mélange très léger composé de succédané de tourbe pour moitié et de sable pour l’autre.

2- Vous pouvez aussi mettre simplement la tête d’une plante dans un vase rempli d’eau.

On trouve dans le commerce, de jolis petits vases au col très fin qui sont parfaitement adaptés pour recevoir une bouture. Cette manière de procéder permet d’éviter la propagation des maladies d’une plante à l’autre. Enfin, l’utilisation des petits verres à vin permet l’enracinement des boutures. On peut encore utiliser des blocs de mousse synthétique que l’on prend pour confectionner des arrangements de fleurs coupées. Ces blocs sont propres et stériles. Si vous en utilisez de récupération, prenez la peine de les arroser avec de l’eau bouillante afin d’empêcher le développement de germes pathogènes. Lorsque l’on fait enraciner des plantes dans l’eau ou de la mousse artificielle, on peut ensuite, sans crainte, poursuivre la culture en bacs hors sol. Mais on peut tout de même élever les plantes de manière tout à fait traditionnelle. Sachez cependant que l’hydroculture est une excellente façon de cultiver les plantes d’appartement. Dans tous les cas, rappelez-vous que l’empotage ne doit pas être entrepris avant qu’un bon système radiculaire soit visible. En conclusion, il faut dire encore que l’art de bouturer ne s’acquiert pas en quelques jours!

Essayer et essayer encore permet de réussir.

Leave a Reply

© 2017 Indoor culture. All Rights Reserved. Comment déplacer ses cultures lors d’un déménagement ? - Un potager dans ma cuisine - Que faire en cas de fuite ? - Un coin de verdure dans mon patio : comment entretenir son gazon ? - Pensez au patio lors de la construction de votre maison -
13
Entries RSS Comments RSS Connexion